Un bilan in-cro-ya-ble.

Publié le par Beurk

Bon, il  est temps de remettre en route ce blog après quelques semaines de silence.. Il faut dire que l'accélération singulière de l'actualité ces derniers temps a largement diminué la régularité de mes articles. Le bombardement d'informations de toutes part m'a laissé peu de temps pour la réflexion.
Je n'irai pas, en tout cas pour l'instant de ma petite dissertation sur la crise financière, n'ayant pas l'intention d'ajouter ma contribution à toutes les bêtises que je lis ici ou là depuis le déclenchement de la tempête. Lundi, le capitalisme est mort, Mardi, il est sauvé par les banques centrales et l'action des gouvernements, Mercredi, il est mis à nouveau en danger par les spéculateurs, Jeudi, tout le monde tout le monde se plaint des conclusions trop hâtives, Vendredi, plus personne n'ose rien dire(et cela nous fait des vacances)...
Je ne  commenterai pas l'agitation de notre super-hyper-président qui nous annonce tous les jours une bonne centaines de mesures, ni  ne m'amuserai à noter ses multiples contradictions, ses promesses non tenues, cela me fatigue.
Je ne m'enflammerai pas à propos de la marseillaise sifflée au stade de France, évènement élevé au statut de crise politique majeure dans notre pays.
Je ne disserterai non plus sur la course pour devenir capitaine du Titanic président des Etats-Unis.

Par contre, je voudrai rendre un petit  "hommage" à celui qui va laisser la place. C'est un homme dont plus personne ne parle, et dont les anciens partisans ont largement oublié leur engagement en sa faveur. Rappelons ses différents faits d'armes:

- Son administration s'est montré négligente vis à vis des alertes qui ont précédé le 11 Septembre.(Précisons, pour qu'il n'y ait pas d'ambiguité, que je ne souscris absolument pas aux imbéciles théories conspirationnistes à propos de cet évènement.)
- Il a engagé une action en Afghanistan qui a globalement échoué. Ben Laden n'a pas été capturé et les talibans se montrent de plus en plus actifs.
- Il a déclenché une guerre idiote et abjecte en Irak.
- Il a foulé aux pieds les principes de base de la démocratie et des droits humains.
- Il a montré son incompétence lors de l'ouragan Katrina.
- Il a bloqué la lutte contre le réchauffement climatique.
- Sa politique économique a contribué à déclencher la plus grave crise financière de l'après-guerre.

J'en oublie, mais les éléments en question assurent à Georges Bush une place de choix dans l'histoire, celle du pire président américain.
Cela meritait d'être souligné.

Commenter cet article

Fulmar 29/12/2008 12:00

Bien d'accord pour dire que nous sommes parfois bombardés d'information, jusqu'à l'indigestion... Joyeuses fêtes à toi !

ontherun 10/11/2008 14:48

Salut

Vraimment Bush fils est affligeant. Bon il a été élu par une partie de sa nation au mons aussi affligeante. Etant donné qu'il a été reélu deux fois, bravo au force conservatrice, on peux dire qu'ils se sont tirés une balle dans le pied.

Souhaitons bonne chance à mr Obama, il va en avoir besoin et nous aussi par la meme occasion.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Félécitations pour ce blog plein de piquant et de pertinance. J'ai visité aussi oleocene.com super.

Aerobar 04/11/2008 09:57

On se dépêche de faire des films sur lui tant qu'il est Président, dans quelques mois il aura déjà disparu dans les oubliettes de l'Histoire... Mais les conséquences de ces actes resteront là pour des décennies.