Un pacte contre Hulot.

Publié le par Beurk

L'écologie est devenu un sujet à la mode. Régulièrement, des émissions télévisées nous racontent la détérioration de la planète et la nécessité de protéger notre environnement. Je nourris vis à vis de ceci des sentiments partagés. D'un côté, ces reportages sont souvent bien faits, alertent sur l'impact que le mode de vie industriel actuel a sur notre environnement, d'un autre, en présentant les problèmes écologiques sans les relier à une critique du système économique, et  en laissant entendre que les questions environnementales peuvent être résolues par des gestes simples comme trier ses déchets ou fermer son robinet, ils entretiennent de dangereuses illusions. J'avoue aussi ressentir un réel malaise en pensant aux moyens utilisés pour réaliser ces émissions et à la pollution qu'ils engendrent.
Si j'éprouve ces réticences, il y en a qui cela ne plaît pas du tout, ce sont les "casseurs de pubs" une organisation partisane de la décroissance. Ils dénoncent ce qu'ils appellent des écotartuffes dans une vidéo récente:

Il faut le dire, les casseurs de pub tapent souvent juste dans cette vidéo. Beaucoup de nos écolos médiatiques ont un mode de vie assez peu compatible avec leurs engagements, ne tirent aucune conclusion d'un point de vue politique de leurs constatations concernant l'environnement et peuvent être assimilé à des privilégiés se plaignant de la dégradation de leur terrain de jeu qu'est la planète.
Mais c'est surtout après Nicolas Hulot qu'en ont les casseurs de pubs. Ils lui reprochent en particulier d'avoir porté un mauvais coup à l'écologie en dépolitisant les questions environnementales à travers le "pacte écologique".  Ils dénoncent son business et ses liens avec de gros pollueurs. Ils ont une position de révolutionnaires qui refuse toute compromission avec le système et jugent sévèrement la position de réformistes qui voudraient composer avec lui(quoique dans le cas de Hulot, c'est quand même un peu plus que composer).
Ils ont donc lancé un pacte contre Hulot sous la forme d'une pétition.
Je ne vois pas bien l'intérêt d'une telle démarche. Certes,  Hulot a longtemps refusé de lier la dénonciation des dégradations du milieu naturel à une quelconque critique du système économique et d'autre part il est  sponsorisé par des très gros pollueurs , tout cela est exact et est fortement critiquable, mais il n'empêche qu'il arrive à faire passer un certain nombre de messages, et que sa fondation fait un réel travail. 
   Au delà de cela, la dénonciation des personnes est une bien vilaine tradition, qui appartient politiquement aux mouvements anti-démocratiques. Quelque soient les reproches que l'on peut faire à Hulot(et je suis d'accord avec pas mal de ceux-ci), le cibler par une pétition est condamnable. Cela ne peut se justifier par le fait de faire "passer un message", car l'attaque ad hominem a justement la caractéristique de brouiller ce message, et c'est d'ailleurs une façon de rentrer dans le jeu médiatique qu'on prétend dénoncer. Par ailleurs, c'est aussi oublier que tout être humain est complexe et ne peut se ranger définitivement dans une catégorie. Hulot, qui avait déclaré que libéralisme était fini, et qui semble vouloir se rapprocher d'un combat plus politique(a-t-il perçu les limites du grenelle de l'environnement?) semble d'ailleurs faire une part du chemin que réclament à juste titre les "casseurs de pub".
Bref, je ne signerais pas une pétition dirigée contre un homme.

Commenter cet article