Aveuglement général...

Publié le par Beurk

Ces derniers temps, j'ai eu quelque peu tendance à m'en prendre quelque peu à ceux qui nous gouvernent, à leur reprocher leur inaction ou leurs mesurettes vis à vis de la crise qui se profile. Il est cependant facile de s'en prendre aux gouvernants, tout en oubliant que leurs prises de positions sont souvent dépendantes de l'opinion publique. Celle-ci n'est pas nécessairement en avance sur les élites, elle peut même faire preuve d'une fâcheuse tendance au déni de réalité.
L'attitude et les réactions face à la hausse du prix du pétrole me semblent assez révélatrices. Il faut lire et écouter les réactions de la grande majorité des gens. Sont mis en accusation régulièrement: les spéculateurs qui feraient monter le prix du brut sans raison, ou bien l'état qui se sucrerait sur le dos des automobilistes(!) ou encore les compagnies pétrolières qui s'entendraient pour faire exploser les prix. L'idée que la production pétrolière puisse avoir des limites physiques n'est quasiment jamais évoquée. Sans doute faut-il y voir une caractéristiques de l'esprit humain, qui a tendance à chercher des responsables aux malheurs, plutôt que des causes objectives. Pour appuyer ces explications, on mentionne des "faits" qui relèvent du canular. Ainsi, on trouve un peu partout sur le net l'affirmation selon laquelle en Euros, le pétrole n'aurait pas augmenté depuis 2002. On trouve un exemple de ce bobard à cet endroit. Extrait:

Un petit récapitulatif est ici nécessaire (les chiffres sont arrondis à l’inférieur) :

-en 2002 : 1 dollar vaut 1,25 euros ; le baril (à 60 dollars en 2002) valait donc 75 euros.

-en 2008 : 1 dollar vaut 0,63 euros, le baril (à 100 dollars aujourd’hui) vaut donc 63 euros.

Il n'est pourtant pas difficile de se rendre compte que ces chiffres sont faux. Petit graphique:

source
Dans un genre assez similaire, l'incrédulité ou l'indifférence vis à vis du phénomène du réchauffement climatique est assez répandue. Un cas assez typique est celui de l'animateur de télévision Laurent Cabrol. On trouve des extraits de son livre sur son blog, et c'est vraiment édifiant:

"On cherche à nous faire croire que nous sommes les grands fautifs du réchauffement. Or,nous émettons,nous,Français, 2 à 3 % seulement du total des émissions de gaz à effet de serre de la planète. Nous devons ces performances à nos centrales nucléaires qui nous donnent de l’électricité propre pendant que les Chinois mettent en service une centrale à charbon toutes les semaines. […] À l’échelle de l’atmosphère, nos rejets sont insignifiants. En réduisant de 10 kilomètres/heure notre vitesse sur les autoroutes,nous économiserions en un an ce que les Chinois consomment en trois heures."
La question, qui est bien évidemment globale, est ramené au petit monde franco-français! Nous les gaulois ne sommes pas coupables!
Ce qui est le plus affligeant, c'est qu'au nom du refus de la culpabilisation de nos compatriotes, on se permet de balayer d'un revers de la main les travaux des chercheurs, et on s'autorise toutes les spéculations:

"Mais il existe une autre pompe à carbone. Celle-là est biologique. Elle est actionnée par deux stars des surfaces océanes, deux bactéries au nom barbare : Prochlorococcus et Synechococcus.Elles existent par milliards dans les eaux de surface des mers.Ces bactéries vivent grâce à la combinaison de la lumière et du gaz carbonique qu’elles avalent.[…] Serait-il idiot de suggérer qu’elles puissent devenir de grosses dévoreuses de carbone ? Idiot d’imaginer qu’elles puissent se réactiver ou même que nous les multipliions ? Serait-il idiot d’imaginer que le globe, organisme vivant, crée en son sein des cellules avaleuses de CO2 comme notre organisme crée des anticorps pour lutter contre les maladies ?"


Non ce n'est pas idiot, c'est simplement une suggestion étayée par aucun élement de preuve que ce soit....

Ces deux exemples me semblent assez révélateurs de ce qui risque de se passer lorsque nous nous débattrons avec de gros problèmes liés à la crise écologique. Plutôt qu'une remise en cause de notre organisation sociale ou la modification de nos modes de vie, il est probable qu'on assistera à des dénis de réalités et à la recherche de bouc-émissaires. Bref, pour en revenir à mon point de départ, ce n'est pas seulement aux dirigeants qu'on doit s'en prendre, car on a souvent les dirigeants qu'on mérite...

Commenter cet article

UN chouka 13/06/2008 13:00

Je n'y connais evidement rien a tout ça, mais de mon point de vue,les calories qui sont émises dans l'environement ,ne sont surement pas ce qui vat refroidir l"ambiance ?
Que cèrtains acusent le CO2, plus que d'autres éléments qui ont un effet de serre peut etre bien supèrieur, peut laisser croire que c'est le pétrole qui est désigné plus qu'autre chose.
Mais si le pétrole etati plus chèr encore , les gens au lieu de raler,se bougeraient cèrtainement plus pour proposer des moyens inovents pour les transports au moins afin de contourner les dépences en carburant ?

Beurk 13/06/2008 20:48


La chaleur générée par la combustion des carburants fossiles est négligeable et ne peut pas significativement augmenter la température. Par contre, l'émission de CO2 et aussi d'autres gaz comme le
méthane, en absorbant le rayonnement infrarouge terrestre, contribuent au réchauffement climatique.
Le gros problème avec le pétrole, c'est qu'on n'a pas de vrai substitut, autrement dit la sobriété est incontournable.


valikor 10/06/2008 09:35

ah oui !

c'est tout de suite mieux... Ça aurait été encore mieux en $ constants et € constants...

de toutes les façons, c'est clair qu'il faut que le prix augmente encore si on veut que la société change pour passer à des sources d'énergies moins dommageables...

Je manque de recul pour savoir si ma contribution à http://www.climateprediction.net/index.php est utile (calcul en temps partagé : j'ai installé sur mon pc un programme qui tourne tt le temps lors des période d'inactivité). Qu'en pensez vous?

Valikor

Beurk 10/06/2008 23:46


J'avoue ne pas très bien savoir.
Il y a quelques années, ce projet avait été critiqué, car les résultats obtenus semblaient irréalistes, mais je ne sais pas comment cela a évolué et si ces difficultés ont été surmontées.
Ceci dit, l'initiative me paraît positive.


valikor 09/06/2008 11:53

Hum... le graphe n'a pas de légende en ordonnées...
c'est pas corrigé de l'influence de l'évolution des devises et de l'inflation... à revoir....

tout le reste est absolument complètement juste!!!!

C'est le plus désespérant... il faudra sans doute 1 ou 2 catastrophes ou évènements frappant liés au réchauffement pour que tout le monde se bouge... et encore... on vit ds un monde égoïste (cf le possible "non" iralndais à l'europe).

Beurk 09/06/2008 12:48


Le graphe n'apparaît pas en entier dans l'article, il faut faire un clic droit et demander d'afficher l'image pour le voir complètement. La courbe en bleue suit l'évolution du prix en euros et
celle en bleue en dollars.


Aerobar 07/06/2008 10:32

"L'idée que la production pétrolière puisse avoir des limites physiques n'est quasiment jamais évoquée."
Ce n'est pas vrai, au contraire les spéculateurs n'arrêtent pas d'en parler.

Mais ces belles paroles ne sont jamais traduites en chiffres. Pourtant, voilà des gens qui auraient l'argent pour financer des études sérieuses !

Il est probable que la décennie des limites géologiques soit 2020. Avant viendra la décennie 2010 (atteinte probable des limites économiques du système actuel et du "tipping point")

Beurk 07/06/2008 13:39


Je ne parlais pas des spéculateurs mais de monsieur-tout-le-monde.
Pour ce qui est de financer des études, les spéculateurs ne font pas cela, ils sont beaucoup trop dans les variations de court terme. Même lorsqu'ils parient sur le prix dans 10 ans, ils ne se
préoccupent réellement que du prix de leur option au moment de sa revente.
Pour le reste, le fait que la production stagne depuis 3 ans alors que la consommation continue de progresser, est une explication simple et convaincante de la montée des cours du brut.