Responsables?

Publié le par Beurk

L'autre jour, en parcourant le net, je tombe sur un forum parlant des émeutes de la faim.
Un intervenant titrait son message "cela va encore être de notre faute". Lorsqu'il parlait de "nous", il entendait les occidentaux et trouvait injuste de les voir ainsi mettre sur la sellette. Pour lui, les vrais responsables étaient les africains eux-mêmes(il ignorait que le problème touchait plusieurs continents) et leur démographie galopante.

Que répondre à ce type de propos?

En général, j'ai tendance à éviter la polémique avec quelqu'un qui émet des points de vue à l'emporte-pièce sans avoir en fait la moindre idée de ce dont il parle.

Si j'étais vraiment obligé de donner mon opinion, je lui dirais que ce qu'il dit n'est même pas faux, puisque cela n'a aucun sens. Que peuvent bien vouloir dire  les  phrases: "les occidentaux sont responsables" ou bien "c'est la faute aux africains eux-mêmes"? Que chacun, quelque soit son âge, sa condition, ses actions a sa part de culpabilité parce qu'il est né Européen ou bien Malien? C'est une façon de penser absolument monstrueuse.

Soyons clair, il est évident que certains peuvent avoir des choses à se reprocher. Les économistes des organisations internationale qui ont recommandé d'abandonner les cultures vivrières au profit de l'agriculture d'exportation, les roitelets locaux qui se sont enrichis sur le dos de leur concitoyens, les responsables politiques qui les ont soutenus, tous ces gens-là peuvent légitimement être incriminés. Il est aussi clair que des rapports de dominations économiques ou politiques  ne doivent pas être des sujets tabous.

 Par contre l'analyse de ces rapports ne doit pas être interprêtée, comme une désignation de "coupables". C'est l'erreur qu'a commise l'intervenant dont je parlais et que commettent aussi, soyons justes, pas mal de tiers-mondistes et d'altermondialistes.

La responsabilité ne peut être qu'individuelle, penser le contraire peut mener tout droit à l'horreur.

 

Commenter cet article

benedicte 15/05/2008 15:48

Il n'y a rien à répondre à ça parce que c'est 20 pages minimum pour tenter de démonter le fait que ça n'ait pas de sens. Toutefois que je considère que nous sommes tous reponsables, nous êtres humains, de ce qui se passe, toutefois le degré de responsabilité n'est pas le même pour tous, et tout le monde n'est pas forcèment coupable.
Distinguer la notion de responsabilité de celle de culpabilité, me semble important dans un monde prônant l'irresponsabilité à tous les niveaux, tout en cherchant à culpabiliser l'individu isolément au bas de l'échelle tout en accordant l'impunité et la non-responsabilité de droit à ceux qui sont en haut de l'échelle. Engendrant un amalgame entre refus de la culpabilité et refus de la responsabilité ... et on en voit les résultats de l'irresponsabilité généralisée.
Nous devons admettre notre responsabilité dans ce qui se passe, celles de nos gouvernements et entreprises, qui eux sont de surcroît coupables, mais si nous ne sommes pas coupables directement de la situation du malien qui meurt de faim, nous sommes plus responsables indirectement, de sa situation que lui-même, puisque ce sont nos gouvernements et sociétés qui alimentent les conflits, maintiennent des dictateurs, voire soutiennent de putsch, alimentent des guerre en vue de s'approprier les ressources de ces pays et que nous acceptons qu'il en soit ainsi.
Maintenant les africains qui profitent de ce système sont bien plus responsables que le citoyen lambda de chez et sont coupables de ce qu'ils font.
Celui qui est ignorant chez nous de la situation ne saurait être considéré comme coupable, mais certains sont au courant et leur 4x4 passe bien avant celui qui meurt de faim et de ce fait sont coupables d'agir ainsi. Les plus coupables bien entendu sont ceux qui tirent les ficelles et leur culpabilité est sans appel.
Actuellement on cherche à nous entrâiner dans une guerre injustifiable et sans raison avouable et ceux qui cherchent à la vendre sont déjà coupagles et ceux qui l'accepterons serons coupables, même si c'est à un degré moindre, vis à vis des iraniens si cette guerre est déclenchée.
Nous sommes à un point où l'ignorance ne peut plus être systématiquement une excuse, il y a des personnes ignorantes, mais préférent fermer les yeux et nier la réalité vécue par l'autre, par lâcheté et cette lâcheté est condamnable.
Je me sens responsable de ce qui se passe sur cette planète, mais pas coupable, parce que l'action individuelle si elle n'est pas sans incidence ne peut changer les choses tant qu'elle restera le fait d'une minorité. Je sais bien que ce que je fais ne changera pas les choses, mais je le fais quand même. En même temps la première étape du changement est individuelle c'est prendre conscience que nous sommes tous responsables parce que nous sommes tous dans le même bateau et que s'il coule il n'y aura pas de survivants. Tant que nous ne serons pas plus nombreux à être conscients de cette responsabilité (qui n'a rien à voir avec un sentiment culpabilité) nous continuerons à aller dans la même direction.
J'ai l'impression malgré tout qu'il y a une petite tendance à la prise de conscience, mais vu vers quoi nous allons, il faudrait que ça aille un peu plus vite, mais il n'y a pas de solution miracle.
Amicalement

UN chouka 30/04/2008 14:24

Sans vouloir vous vexer, j'ai remarqué que depuis que la pluie retombe un peut par chez nous, les plantes repoussent gaillardement comme si rien ne se passait (chaud et sec )....................Alors ,je crois que meme en chantant bien fort, la pluie ne tombe que lorsqu'elle en a envie :-(
Pour ce que j'en dis ;-)

valikor 28/04/2008 09:11

Tout à fait d'accord...

De toutes les façons, c'est souvent inutile de discuter car ces débats sont très souvent très émotionnels, très ancrès dans les croyances donc la logiques n'y peut pas grand chose... Après m'être assez fatigué dans ce genre de débats, j'ai levé le pied !

Valikor