Vrais et faux dangers, l'exemple des "chemtrails".

Publié le par Beurk

Une des choses les plus agaçantes que l'on rencontre dans les milieux qui se préoccupent d'environnement, c'est  la tendance à s'attaquer à des moulins à vent et à  combattre des menaces fantasmatiques plutôt que réelles.

undefinedUn exemple caricatural est celui de la dénonciation des "chemtrails". Selon ceux qui se mobilisent contre ce "danger", il s'agirait de l'épandage volontaire de produits chimiques dans l'atmosphère par le biais d'avions à réactions. Chacun sait que ces appareils laissent derrière eux des trainées de condensations que l'on peut voir plusieurs minutes et qu'on appelle contrails. Selon une théorie circulant notament sur le net, certains de ces contrails seraient donc en fait des lâchers de produits toxiques dans l'atmosphère effectués par  "les gouvernements" , et c'est ce qu'ils appellent "chemtrails". C'est donc une théorie de la conspiration,d'ailleurs relayée par les sites spécialisés en la matière. La motivation invoquée pour justifier ce complot serait une tentative de géo-ingénierie destinée à modifier le climat.

On est frappé par la faiblesse de l'argumentaire utilisé pour étayer ces affirmations. Le principal point serait le fait que les "traînées chimiques" se reconnaîtraient parce qu'elles se maintiendraient bien plus longtemps dans l'atmosphère. Il n'est pourtant pas difficile pourtant d'apprendre que: 

Les contrails sont des traînées de cristaux de glace. Elles apparaissent à haute altitude, de 23 000 à 40 000 pieds (7000 à 12000 m), en atmosphère humide par des températures inférieures à -30 °C.

Les gaz d'échappement contiennent de la vapeur d'eau et de nombreuses particules : imbrûlés, suies, poussières métalliques, sulfures, oxydes d'azote (NOx)...

Selon le taux d'humidité ambiante, le mélange des gaz avec l'air froid environnant peut entraîner la condensation solide de l'eau en cristaux autour de ces aérosols.

En fonction des conditions atmosphériques, les contrails peuvent durer de quelques secondes à plusieurs heures.

Certaines contrails persistantes s'étalent et évoluent en un voile de cirrus
source
Un autre argument utilisé est celui d'une étude qui aurait montré qu'à la suite de mesures dans l'eau de pluie aurait montré qu'elles comportait un taux anormal de Baryum. Hélas pour les amateurs de complot international, il semble bien que cette annonce soit tout simplement liée à une confusion élémentaire sur les unités: explication.
Enfin les dénonciateurs des "chemtrails" expliquent que l'augmentation de la quantité et de la taille des traînées serait une preuve qu'on nous cache quelque chose. La progression du trafic aérien et, en l'absence de la moindre étude sérieuse sur la question, la faiblesse du témoignage et de la mémoire humaine, suffisent largement à expliquer cette impression.

Ce qui est désespérant avec ce genre de chose, c'est de voir l'énergie qui peut être perdue par ceux qui "militent" contre ces pseudo-menaces et le discrédit que ces théories amènent sur les questions environnementales en général. On perd aussi beaucoup de temps à essayer de convaincre les "croyants" en ce type de théories, ils sont souvent enfermés dans un mode de pensée qui leur fait rejeter tout ce qui pourrait remettre en cause leurs convictions, car cela fait le jeu de "ceux qui nous manipulent".
A l'inverse, la dénonciation de ce genre de délire est souvent instrumentalisée pour déconsidérer toute pensée critique. Ainsi, la critique de l'action de tel ou tel lobby se voit souvent taxer de "théorie du complot".

Comme je le disais en introduction, cet exemple est caricatural, mais en voyant les priorités de certains militants écologistes, je ne peux manquer de faire un parallèle avec cette histoire. Par exemple, la mobilisation contre les nanotechnologies et leur supposée menace, qui est aujourd'hui virtuelle contraste avec la quasi-absence de réaction face à des problèmes concrets et avérés comme  la masse de déchets plastiques s'accumulant dans les océans. Il est urgent de distinguer, parmi les dangers, ceux qui sont réels, ceux qui sont imaginaires et sont qui sont incertains, et si possible agir en conséquence.
snti_bug_fck

Commenter cet article

nomind 20/03/2008 21:09

N'importe quoi cet article...

http://www.chemtrails-france.com/

Beurk 20/03/2008 23:41



Voici un commentaire bien peu constructif....


Je connais ce site, je l'ai parcouru avant de rédiger mon texte.



stephane 02/03/2008 18:13

Très bon site !

par contre, ces trainées prouvent qu'il y a un important trafic d'avions... et ils brûlent bien du kérosène...

Fulmar 01/03/2008 20:17

Salut Beurk,

Je suis passé voir ton blog après ton comm' sur le mien, j'ai quasiment tout lu et j'ai bien aimé tes billets. Je repasserai te lire ;)

Bonne continuation !